Les textes et images présents sur ce blog ne sont pas libres de droits, merci de me demander avant une quelconque utilisation.


mercredi 15 mars 2017

L'interview décalée

Merci à Ainégue Ariexiet pour son interview décalée ;-)

1-Bonjour Héloïse Combes, merci d'avoir accepté de répondre à mon questionnaire.
Présentez vous en quelques mots.
Je vous dirais que j'aime flâner sur les chemins, écrire, rêver, être avec mes enfants...

2-Le principal trait de votre caractère ?
Amoureuse-aimante-aimée... Amoureuse de Vivre... Y a-t-il un mot pour résumer ça ? Vivante, peut-être...

3-Celui dont vous êtes le moins fière ?
D'être anxieuse, ça peut être pénible pour moi et pour mon entourage, et puis je n'aime pas ça, je trouve qu'on devrait être confiant au lieu de ressasser, d'anticiper, de ruminer, confiant en la Vie et en ceux qui nous aiment, et de ce fait abandonné à l'instant présent.

4-Quand vous passez a table c'est avant ou après avoir mangé ?
Avant. Sourires...

5- Ce que vous détestez chez les autres ?

Le manque d'empathie, le fait de porter un jugement sur la façon dont vivent les voisins, l'étroitesse d'esprit qui sévit et incite les gens à vivre sans imagination, le nez collé à la vitre des convenances...

6-Dormez-vous avec vos portes de placard ouvertes ou fermées ?
Peu importe, si elles sont ouvertes elles peuvent le rester, j'ai l'habitude des vieilles maisons où rien ne ferme, et puis je m'entends bien avec les fantômes – sourires...

7-Votre livre de chevet ?
En ce moment, Ce jour-là, d'André Dhôtel. Je découvre cet auteur avec ravissement. Je veux lire tous ses livres. Ses pages sont comme des chemins bordés d'arbres, on s'y promène paisiblement, on y croise à la fois des gens de la campagne et d'étranges apparitions, et la vie la plus banale y est miraculeuse. J'aime que les livres soient « bienfaisants » : ceux de Dhôtel le sont, ils apaisent, ils tirent tout du côté de la lumière, ils nous réapprennent à voir la vie comme un enfant, avec simplicité et émerveillement.


8-Dormez-vous avec votre couette pliée vers l'intérieur ou l'extérieur ?
Je n'ai pas de couette, rires... De bonnes vieilles couvertures et un couvre-lit cousu par mon arrière-grand-mère fourré avec la laine de ses moutons !

9-Les trois basiques de votre dressing ?
Je mets ce qui passe... J'aime les robes longues et colorées, les sarouels, les imprimés fleuris, les tissus doux au toucher, les vêtements qui ont une histoire...

10-Vous souriez toujours pour les photos ?
J'essaie, mais comme je suis timide je peux rougir ou grimacer à la place...


11-La musique de votre vie ?
Bach. Mozart aussi... Je ne saurais pas dire entre les deux. Bach pour la Lumière, le ciel, la paix. Mozart pour l'enfance, la joie, la fraternité... Et puis Brassens, pour tout ! Sourires...

12-Quand vous dites NON-NON pensez vous à OUI-OUI ?
J'essaie de dire ce que je pense.

13-Si je vous invite à un dîner de cons quel casting me suggérez vous ?
Parmi les politiciens, vous n'aurez guère de mal à trouver... Mais je déclinerai votre invitation, ou alors on ira boire un verre au bistrot à côté pendant qu'ils s’entre-tuent !

14-Votre truc antistress ?
Laisser mon ego et les problèmes à la maison et filer me promener sur les beaux chemins berrichons, ou bien quand je suis dans le sud, au bord de la mer ou dans les Cévennes.
Il y a aussi de bonnes lectures et musiques antistress, entre autres Bach, Mozart et tant d'autres tous styles confondus, et pour l'écriture Dhôtel, Bobin et autres...

15- Si je vous dis que mes questions sont un peu à la con, le pensez vous vraiment ?
On peut trouver pire, ça va ! Rires...

16-Un luxe ?
Vivre.

17- Votre regard vers le futur ?
Lumineux en dépit de tout parce que malgré le bruit des armes et les drames que font les hommes, il y aura toujours l'Essentiel : des oiseaux au ciel, des fleurs et des brins d'herbe, des mères qui bercent, des enfants qui jouent, des ruisseaux qui chantent, des forêts qui se taisent, des amoureux qui s'enlacent, des amis qui boivent un café, la mer, le ciel et ses étoiles, le printemps, le soleil... Quand le monde replacera l'essentiel à sa juste place, ça ira mieux...

18-Pourquoi avez-vous choisi votre ou vos métiers ?
J'ai plutôt choisi de ne pas avoir de métier. J'écris, je chante, ce sont des luxes comme se promener, rêver... Ecrire demande beaucoup de temps, de soins et toute mon attention, parfois un livre paraît et ça rapporte un peu d'argent, pour autant je ne pourrais pas mettre le mot « métier » dessus, c'est une façon d'exister, de cheminer, c'est tout... Quand je dis « des luxes », ça ne veut pas dire que tout est facile : en faisant ce choix de ne pas avoir de « vrai métier », on accepte d'avoir une existence singulière, d'être un peu en marge aux yeux du monde, de vivre de peu de sous, de ne pas savoir de quoi sera fait le lendemain, etc... C'est un chemin comme un autre, avec sa rudesse, ses embûches parfois, mais je ne le regrette jamais en rien parce que chaque jour je vois le ciel, les fleurs, j'ai le temps de m'occuper de mes enfants, d'être auprès de ceux que j'aime, de réfléchir au sens des choses, et je me sens libre, intensément vivante.

19- Posez une question que vous aimeriez que je vous pose.
Où en est le printemps ? Et alors je vous parlerais des amandiers en fleurs qui jettent leurs branches sur le ciel bleu, de l'odeur des violettes dans le jardin et des frimousses des premières jonquilles... C'est si beau, le printemps...

20-Qu'aimeriez vous qu'on dise de vous ? 
Euh, alors là, aucune idée, je cale... Qu'on dise ce qu'on veut... Elle est pas un peu à la c... cette question, non ? Rires...


lundi 6 mars 2017

Fichues pollutions...


Fichues pollutions... Pesticides, ondes électromagnétiques, etc... Un enfant sur soixante naît autiste, les cancers se multiplient, les enfants vivant près d'antennes-relais développent des leucémies... Quant à Alzheimer... 

On fait quoi, quand on ressent cette triste réalité dans tout son corps parce qu'on est électro-sensible ? On essaie d'en parler, on fait une chanson, quelques articles dans les journaux. Coups d'épée dans l'eau : huit personnes sur dix n'écoutent rien. Deux vous écoutent, vous plaignent mais ne changent rien à leur façon de vivre, portable, wifi, etc... Une exception parfois...
On sait que c'est un drame, un scandale sanitaire mondial qui couve, on sait que des enfants meurent en silence, dans le déni total, on sait qu'on nous leurre, qu'on nous assassine au nom de l'argent et que la population est presque complice, enfermée dans un "aveuglement de confort". On sait que c'est comme l'amiante ou le "médiator" en leur temps, en pire puisque ça touche l'humanité entière.
Oui mais on fait quoi ? On en crèverait tellement c'est écœurant et lourd à porter, comme vérité. Mais on fait quoi ? On continue, que faire d'autre, de vivre malgré les souffrances cette vie belle malgré l'horreur, et on continue d'en parler, au moins pour les quelques exceptions qui soudain débranchent la wifi, jettent le baby-phone de leur bébé et éteignent leur portable la nuit. On se dit que c'est mieux que rien, quelques vies protégées... Mais enfin... Soupirs...


Merci au professeur Belpomme d'oser parler. Puissions-nous l'écouter, protéger nos enfants, changer, changer, changer les choses :




lundi 5 décembre 2016

Ma boutique

Chers tous,


L'année 2016 a vu paraître plusieurs de mes livres.

Je fais ici un récapitulatif de ce que je peux vous proposer de commander à l'approche des fêtes de fin d'année.

Concernant les disques, je vous rappelle que vous pouvez les commander sur Amazon ( en cliquant sur le titre de l'album choisi, ci-dessous ) ou directement par mail dans la rubrique "contact" :


- La nouvelle H, CD 13 titres de chanson française.

- Eaux douces, CD 8 titres de chanson française.

Au royaume des canailloux, chansons pour enfants sur instruments anciens.









En ce qui concerne mes livres :

- Mes Poèmes d'une petite bergère (éditions Les Cahiers bleus) sont à commander sur Amazon ou directement par mail, dans ce cas le recueil vous parviendra dédicacé. 





- Le livre de photographies argentiques Errances autour de Gargilesse  (éditions Alice Lyner) par mail ou en cliquant sur le titre



- Pour les petits, Isa la trop blanche et le thé de l'amitié ( Yseult éditions ), c'est par là : http://www.editionsyseult.com/livre/isa-la-trop-blanche-et-le-the-de-l-amitie


- Le roman Mon bel orage ( éditions de la Rémanence) est disponible en format papier ou numérique. ( Cliquer sur le titre )




- Le conte en prose et haïkus La sagesse du maître de thé illustré par Georges Lemoine ( Gallimard) est toujours disponible http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Hors-serie-Litterature/La-sagesse-du-maitre-de-the




- Pour les plus jeunes, La petite nageuse du Nil, illustré par Georges Lemoine ( éditions Oskar ) est toujours disponible. http://livre.fnac.com/a7290046/Heloise-Combes-La-petite-nageuse-du-Nil




Je vous souhaite un bel hiver tout en chaleur humaine, douceur et lumières,
A bientôt,
Bises,

Héloïse. 

mercredi 30 novembre 2016

Ne me cherche plus

Ne me cherche plus, dis

J'ai l'humeur fugueuse, oui
Ce besoin d'aventure
Velléités obscures
De chevrette étourdie
Je suis dans la voiture
Écoutant Bellamy 
Roulant à folle allure
Tandis que vient la nuit
Je suis aux confitures
Du jardin de mamie
Oh la la que d'orgies
Pomme douce, figue, mûre
Relents de ce pays
Où l'enfance perdure
Et où ne se raturent
Les rêves éblouis


Ne me cherche plus, dis

Je suis sous les ramures
Chargées de chants jolis
Ou parmi le murmure
Joyeux des ancolies
Je suis à la pâture
Avec la tendre Etty
Et les agnelles pures


Je suis dans ce taudis

Laisse si je m'ennuie
Qu'avec désinvolture
Je fume et m'assombris 
Demain viendront l'azur
Et tous les infinis
Que connaît la Nature
Aux matins de la Vie


Laisse, laisse moi mes fêlures

Ne me cherche plus, je t'en prie
Je suis dans le vent, évanouie
Avec les avoines, mes sœurs
Je suis avec la lune, unie
Qu'importe la ronde des heures
Je suis l'or qui te stupéfie
Depuis que j'ai sacré ton cœur
Vois, il scintille sous la pluie
Mieux que tous les galets polis
Qu'exaltent l'eau claire et l'aurore
Et j'ai épousé tous les morts
Avec un seul, je ne l'oublie...


Depuis la ligne de ma vie

S'étend trop loin de notre sort
Il ne sert à rien que tu pleures
Sur ces entrelacs évanouis
Ne me cherche plus, n'aie pas peur
Il nous est acquis, le trésor
Contente-toi de cette nuit
Que je n'oublie ni ne renie
J'y dors
Avec l'éternité



Héloïse Combes 30 novembre 2016 Tous droits réservés




dimanche 12 juin 2016

Poèmes d'une petite bergère



Soleil


   « Tu es le soleil », je lui ai dit. 
« Non, il a répondu, 
Je suis triste. 
Le monde m'agresse 
Et mes idées sont noires. »

« C'est bien ce que je te disais. 
Le soleil brille malgré lui 
Quels que soient les drames du monde. 
Pour irradier ainsi lorsque tu désespères, 
Il faut que tu sois le soleil. »

Alors il a bien voulu me croire. 
Il a ressorti son tambour 
Et il a fait exploser 
Tout  son or en éclats 
Comme un feu d'artifices.


Héloïse Combes- tous droits réservés



Mes Poèmes d'une petite bergère devraient paraître dans la semaine aux éditions des Cahiers Bleus. 







jeudi 2 juin 2016

La Comédie d'la vie

Un petit point sur ces semaines chargées passées et à venir...
Quand parfois, la vie semble un tourbillon, une danse de printemps accélérando...

La Comédie du livre, c'était chouette. Vraiment.

Trois jours intenses. De belles rencontres avec des auteurs, des lecteurs, des retrouvailles impromptues avec des amis, des professeurs de collège reconnus vingt ans après, un instant interview pour radio Aviva, de nombreux échanges, profonds, joyeux, enrichissants.

Je remercie l'équipe de la librairie Sauramps pour le bel accueil, ainsi que mon fils Clément et ma maman venus m'aider à surmonter mes difficultés liées à l'électrosensibilité.

Photo © Sauramps librairie

Photo © Sauramps librairie



Merci également à mes éditeurs ( Gallimard, Oskar, La Rémanence, Yseult, et Alice Lyner ) pour leur confiance.

Un livre de plus arrivera bientôt. Il s'agit d'un recueil de poèmes auquel je tiens tout particulièrement, qui paraîtra aux Cahiers bleus, une collection de poésie dirigée par Dominique Daguet.

J'ai aussi eu droit à une émission radio sur RCF, que vous pourrez bientôt écouter en podcast. Merci à Claude Gavach, pour ce dialogue sur la vie, l'écriture, les chemins, le chant, le rêve, la foi. J'en fus émue...

Côté musique, nous préparons un programme intitulé Les sentiers du cœur, que nous proposerons entre autres lors d'un concert à Saint Roman de Codières, magnifique village cévenol, dans le cadre du festival Les Romanesques.
http://www.lesromanesques.fr/




Mais avant ça, je m'en vais me ressourcer quelques jours au calme, sans oublier de vous offrir ce petit clip tourné hier avec le matériel du bord, dans le village des Matelles. Histoire de se dire que la pluie, la pluie avec son clapotis, quelques roses, un chat de gouttière et un peu de rêve, c'est joli aussi ;-)

Héloïse

 

lundi 16 mai 2016

Errances autour de Gargilesse

Et voici-voilà, l'éditeur me prévient que mon livre Errances autour de Gargilesse vient d'arriver !
"Cet ouvrage propose, à travers un regard poétique, une promenade autour du village de Gargilesse. "

128 pages de mes photos au Leica : des arbres, des chemins, des rivières, des visages, des brumes... des rêveries... même quelques farfadets !

Voilà dix ans qu'un peu par hasard, j'ai atterri à Gargilesse. J'y ai passé les plus beaux moments de ma jeunesse, dans le chalet sur la colline qui surplombe le village. C’est là qu’un jour, un vieil ami, quelques mois avant de mourir, a extirpé du grenier le Leica M3 de sa jeunesse et qu’il me l’a donné. Alors, un peu par hasard encore, j’ai pris mes premières photos, domptant comme je pouvais le mythique appareil aux réglages manuels, les pellicules, les objectifs ... 
On connaît Gargilesse village d’artistes, le festival de harpe, la maison de George Sand... C’est surtout l’autre face des lieux qui m’a touchée. L’envers du décor. Les ruelles silencieuses abandonnées les deux tiers de l’année aux rares habitants, aux chats, aux hellébores et aux pervenches groupées au bas des murs. (...)

Ceux qui souhaitent le commander, c'est possible sur le site des éditions Alice Lyner : http://www.alicelyner.fr/…/b…/errances-autour-de-gargilesse/






Je rappelle aux Héraultais que je serai les 27 et 29 mai sur le stand de la librairie Sauramps à la Comédie du livre de Montpellier pour dédicacer mes livres.

Belle semaine à tous,

Héloïse